Acte troisième – Scène XVII

par Georges Grammat

Et brusquement Téléphas rompt le charme en saisissant le cratère, en montant les marches de l’escalier.

Agathon        Où vas-tu ?

Xanthippe        Téléphas veut s’envoler sur son beau cheval blond.

Agathon        Sans toi ?

Xanthippe       De la monture, je n’en portais que le nom.

Entre par la gauche, un Movoros, langue pendante.

Movoros        Je suis fourbu.

Il va à la fontaine et s’asperge comme un jeune chien. Tous le regardent.

Agathon        Que deviendrait la société athénienne sans ses deux piliers : le parasite et le sycophante ?

Xanthippe        Purifiée.

Téléphas est accoudé à la balustrade, son cratère entre les mains.

Téléphas        Xanthippe. Tes devoirs. Donne à boire au messager.

Agathon        Messager ?

Xanthippe / Pyrrhine        Pourquoi messager ?

Téléphas        Xanthippe ! Qu’attends-tu ?

Xanthippe verse du vin dans une coupe qu’elle apporte à Movoros assis sur la margelle.

Xanthippe        D’où viens-tu, vermisseau ?

Agathon        Aurais-tu déshonoré quelque pucelle du Pirée – s’il en reste ?

Pyrrhine        Qui as-tu dénoncé en chemin ?

Téléphas        Laissez le messager reprendre souffle. La hyène, elle-même, doit pouvoir se désaltérer en paix. Elle n’en mordra que de plus belle…

Agathon        Mais pourquoi messager ?

Des éclairs se précisent. Le tonnerre se fait pressant. Morovos regarde le ciel.

Movoros        L’orage approche. Grâce aux Dieux, j’arrive à temps sous un toit complaisant.

Xanthippe        Tu n’y resteras guère si tu ne parles !

Movoros        Personne n’a pitié d’un sycophante ?

Agathon ôte son chapeau et le tripote en minaudant.

Agathon        Qu’on le pende, qu’on le pende.

Pyrrhine        Pas avant qu’il ne parle.

Xanthippe        Parleras-tu, gredin ?

Movoros        J’arrive tout droit de Kalamata.

Agathon / Xanthippe / Pyrrhine        De Kalamata ?

Pélopidès regarde un Téléphas, figé à la rambarde, qui soliloque à la façon d’un oracle.

Téléphas        Avant que l’orage n’éclate, que le temps, un instant encore, reste figé…

Agathon replace le chapeau sur son chef.

Agathon        Qu’allais-tu y faire, misérable ?

Pyrrhine        Dis vite !

Movoros        Oh, je ne m’y suis pas attardé ; le temps d’interroger quelques passants. Ah ! mes amis, quelle nouvelle.

Xanthippe        Parle, vermine !

Movoros se dirige vers Pélopidès, coupe en main. Il verse un peu de son vin aux pieds de celui-ci et porte la coupe à ses lèvres.

Movoros        Gloire à toi ! Hermès, ô Dieu tout-puissant.

Movoros boit et s’étrangle comme Pélopidès se dresse, blême.

Pélopidès        Qu’insinues-tu, méchant homme ? Mon nom est Pélopidès, ne l’ai-je point assez dit ?

Movoros        A Kalamata, nul ne connaît ce nom.

Un éclair puis un violent coup de tonnerre fige tout le monde. Là-haut, Téléphas regarde le ciel un bon moment comme un autre éclair l’illumine, sourit puis entre et ferme la porte.

<= Acte 3 – Scène XVI                                                      Acte 3 – Scène XVIII =>

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

Publicités