Acte premier – Scène XII

par Georges Grammat

Agathon ôte son chapeau et l’essuie.

Agathon        Malheur à moi ! Un chapeau que Vélonis avait à peine porté avant de le laisser tomber dans une bassine d’anchois… et de me l’offrir.

Téléphas        Reste une minute de plus et il sentira l’oignon.

Agathon regarde en l’air.

Agathon        Par tous les Dieux, elle oserait ?

Téléphas        Sans doute car, en renversant la marmite, elle me prive de dîner. Si Xanthippe ne me nourrit plus, je la quitte. Minée par le désespoir, elle deviendra aussi svelte qu’une courtisane de Corinthe. Aussi svelte que sa propre sœur.

Agathon renifle son chapeau, grimace et le replace.

Agathon          Excellent !…Quitte-là donc et reviens quand elle aura minci ; ainsi tu la peindras sans remords.

Téléphas        Et qui me nourrira entre temps ?

Agathon        Accompagne-moi chez Scopos, chez Vélonis.

Téléphas        Me vois-tu payer mon écot de quelque dénigrement ? L’éthique qui me sert de croyance me l’interdit.

Agathon ôte son chapeau, se gratte l’occiput, renifle le chapeau, grimace, le replace. Téléphas travaille un temps puis fait un geste du doigt qui dirige Agathon vers certaine étagère.

Téléphas        Vois ces cratères : c’est elle.

Agathon s’esclaffe en en soulevant un, avec un effort apparent.

Agathon        Seul un cratère peut effectivement lui rendre justice.

Telephas lui tourne ostensiblement le dos. Agathon pose le cratère avec délicatesse.

Agathon        Ne te fâche pas. Elle est divine.

Téléphas revient à sa place, et Agathon à la fontaine.

Téléphas        Un charcutier a voulu en acheter un comme pot de chambre. Elle le lui a cassé sur la tête… et le lui a fait payer, par-dessus le marché.

Agathon        Puisses-tu rencontrer d’autres charcutiers. Et tu prétends, ami, ne pas savoir peindre…

Téléphas        Dérisoire prétention.

Agathon asperge d’eau son chapeau, le renifle, grimace et soliloque.

Agathon        Parfois, couché dans l’ornière parmi les roses fanées et les trognons de choux… autant grisé par le vin de Samos que la Pythie par ses vapeurs délétères, je rêve à la beauté. La beauté ! Pouvais-je deviner qu’elle se trouvait au fond de ta prunelle, au bout de ton stylet, à l’ombre de ton étagère ?

Téléphas        Brave Agathon, je n’ai toujours que des lentilles à t’offrir.

Téléphas pose son fusain, croise les bras et regarde son travail.

Téléphas        Xanthippe, en tout temps, me lance à la figure mon beau-frère.

Agathon        Atticos, l’époux de Pyrrhine ?

Téléphas        Lui-même. Il vend très cher ses poteries. Atticos est académique mais excelle à décrire des scènes licencieuses.

Agathon        Fais-en autant.

Téléphas        Je n’ai point de modèles.

Agathon éclate de rire.

Agathon        Ta femme, pardi !

Téléphas jette un regard noir à Agathon, reprend son fusain et travaille d’arrache-pied.

Agathon        Je n’ai pas voulu t’offenser.

Agathon regarde Téléphas puis déambule le long de la rampe.

Agathon        As-tu remarqué combien nos jeunes Athéniennes deviennent effrontées ? L’exemple de la belle Aspasie, maîtresse de notre Périclès, a perverti nos mœurs… La courtisane, tout comme l’air, se purifie en altitude…

Agathon vient se planter en avant-scène.

Agathon        Ta belle-sœur elle-même ; la cocasse Pyrrhine, dès l’aurore s’exhibe à l’Agora et… et le brave Atticos en souffre.

Téléphas        Sa bonté l’aveugle.

Un temps, puis Agathon vient secouer un index sous le nez de Téléphas.

Agathon        Attends ! Attends !… Un jour viendra où les femmes viendront jouer du Sophocle au théâtre… et même de l’Aristophane… Elles seront même capable de se pavaner nues, revêtues que de leur talent. Ah ! Ah ! Ah ! Tu ne les connais pas.

Téléphas murmure.

Téléphas        Les connais-tu ?

Agathon minaude.

Agathon        Comme moi-même, voyons.

Téléphas        Evidemment.

Un temps.

Téléphas        J’aime Xanthippe, Agathon.

Agathon        C’est ton drame.

Téléphas        Xanthippe m’aime.

Agathon        Logique de femme.

Agathon va se rasseoir sur le banc.

Téléphas        Il me semble que… que Xanthippe accepterais de poser… pour ce genre de scènes. Par amour… En rien, elle ne veut freiner ma carrière et… elle propose de se sacrifier.

Agathon        Ah !… Tu vois ?… Mais, bien sûr, ta fierté imbécile d’époux…

Téléphas        Oublie ma fierté. Je ne lui trouve pas de partenaires.

Agathon s’étouffe de rire.

Agathon        D’autres que toi la trouveront appétissante… Avec de l’imagination et quelques oboles.

Téléphas        Je suis pauvre, mon bon, et toi, bien insolent.

Agathon        Allons ! Je plaisantais.

Téléphas bougonne.

Agathon        T’aurais-je blessé ?

Téléphas        A manier ton esprit sans discernement, un jour, tu te blesseras toi-même.

Un temps. Téléphas regarde, amusé, un Agathon, gêné, qui tripote son chapeau.

Téléphas        Dis-moi, dis-moi… Xanthippe est-elle encore là-haut ?

Agathon        Je ne la vois pas. Pourquoi ?

Un temps.

Téléphas        Agathon.

Agathon        Mmmm ?

Téléphas se lève et va à la hauteur d’Agathon.

Téléphas        Aurais-tu quelque amitié pour moi ?

Agathon        Ce ne sont ni les anguilles, ni les anchois qui, chez toi, m’attirent.

Téléphas        Ne pourrais-tu m’aider ?

Agathon        T’aider comment ?

Téléphas        Veux-tu que je te fasse un dessin ?

Ils se regardent, un temps, chacun essayant de faire passer un message, l’un de compréhension et l’autre d’incompréhension. Téléphas sourit malicieusement et Agathon lève ses sourcils.

Agathon        Par Héraclès ! Tu déraisonnes… Que fais-tu de ma nature ?

Agathon va faire un petit tour et revient.

Agathon        Ecoute, Téléphas, je veux bien t’obliger… mais avec quelque blondinet bouclé.

Téléphas agite une main.

Téléphas        Sur le marché, c’est l’image de la femme qui prime.

Agathon        Mœurs de Barbares.

Téléphas        Le Barbare est nombreux.

Agathon        Alors… Que faire ?

Téléphas soupire et va se rasseoir.

Téléphas        Manger des lentilles.

Agathon, de dessous son manteau, sort un miroir de bronze dans lequel il se mire et rectifie le bel équilibre de son chapeau. Puis il range le miroir et se dirige vers la droite.

Téléphas        Tu pars ?

Agathon        Dîner. Je ne te suis d’aucune utilité. Bon appétit.

Agathon sort par la droite.

<= Acte 1 – Scène XI                                                            Acte 1- Scène XIII =>

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

Publicités