Acte premier – Scène VII

par Georges Grammat

Téléphas prend un vase vierge, s’assied, se cherche un fusain. Xanthippe réapparaît et vient poser en Artémis chasseresse mais, arc mollement tendu, carquois mal enfilé sur l’épaule. Un temps.

Téléphas        Ton profil, Xanthippe.

Xanthippe minaude.

Xanthippe        Ainsi, je suis plus jolie.

Téléphas        Je ne sais peindre les visages de face.

Xanthippe        Et ton nom est Téléphas ! Quelle ironie.

Elle s’exécute mollement. Un temps.

Xanthippe        Pourquoi déprécies-tu ton talent ? Tu dessines comme un dieu.

Téléphas        Comme un homme, simplement. Allons, sois plus virile : tu ne tiens pas une lyre.

Xanthippe        Artémis n’en jouait donc pas ?

Téléphas        Tu représentes une chasseresse, Xanthippe, et non telle ou telle fictive créature.

Xanthippe        Pour ces propos, Zeus te foudroiera.

Téléphas        Sous l’olivier et sous l’orage, en effet, le foudroiement, je risque… Et ton bon Zeus n’en sera que témoin. Bande ton arc !

Xanthippe minaude encore.

Xanthippe        Je suis une Pénélope, pas un Ulysse.

Téléphas travaille. Un temps. Xanthippe s’énerve.

Xanthippe        Ils ont bien existé, eux, non ?

Téléphas        De vaines élucubrations d’un vieillard dément.

Xanthippe        Comment oses-tu ? Dément, Homère, notre visionnaire poète ?

Téléphas        Aveugle, il peignit la vie sous des teintes irréelles.

Xanthippe        Pourtant… Homère a créé les Dieux jaloux, lâches et orgueilleux… aux couleurs de l’homme.

Téléphas        Ou de la femme, je te l’accorde… Mais tu n’écoutes point. J’ai dit qu’il les peignait… La création des Dieux vient de plus loin, de la nuit des temps… fruit de l’ignorance et des superstitions. Moi, humble potier, je ne puis concevoir l’omniprésence, l’omniscience… et encore moins l’immortalité de ces fantoches. En vérité, belle Xanthippe, les Dieux n’existent pas.

Xanthippe paraît décontenancée.

Xanthippe        Et… Dis-moi, dis-moi, que fais-tu donc des héros ?

Téléphas        Je crois en Léonidas pour sa mort au combat, et également à la glorieuse retraite de Xénophon.

Xanthippe        Funeste combat et glorieuse retraite ? Mon bon, tu es paradoxal.

Téléphas        Lucide, sans plus. L’un et l’autre firent preuve de courage et d’abnégation.

Moqueuse, Xanthippe tend un bras, emphatique.

Xanthippe        Léonidas, aux Thermo-pyles, a vu la mort de… face.

Ils se regardent, lui sérieux, elle amusée.

Téléphas        Xanthippe ! Léonidas a vu la mort en face et non de face. L’épée, il tenait et non point le pinceau… quoique l’un et l’autre infligent également la mortelle blessure. Bande ton arc !

Xanthippe minaude.

Xanthippe        Ulysse bandait, mon bon, et Pénélope tenait la quenouille… Ainsi chantent les enfants du Pirée.

Téléphas la regarde longuement.

Téléphas        Pourquoi t’humilies-tu ? Allons ! Montre quelque ampleur à l’égyptienne : torse de face et tête de profil… ô femme, est-ce si difficile ?

Xanthippe        Tu m’ennuies, mon ami. Imagine donc le mouvement.

Téléphas        N’étant pas aveugle comme Homère, je ne possède aucune imagination.

Xanthippe        Notre beau-frère Atticos peint très bien… et ne me semble pas aveugle non plus.

Téléphas        Il a pourtant épousé ta sœur.

Xanthippe s’esclaffe.

Xanthippe        C’est ma foi vrai ! Il aurait dû m’épouser moi.

Téléphas secoue la tête en souriant et tend la main qui tient le fusain.

Téléphas        Allons ! Xanthippe, encore un effort.

Xanthippe soupire.

Xanthippe        Rude état que celui de soumission.

Téléphas        A l’art, tu te soumets maintenant, et non plus à l’homme.

Un temps. Xanthippe se lève et monte l’escalier avec ses accessoires de pose.

Téléphas        Où vas-tu donc ?

Xanthippe        Préparer la soupe.

Téléphas        Et qui va poser ?

Xanthippe        Achète une esclave. Je n’ai pas dix bras comme l’Hydre de Lernes.

Téléphas        Apprends donc que l’hydre avait neuf têtes et pas de bras.

Xanthippe stoppe devant la porte.

Xanthippe        As-tu compris ce que j’ai voulu dire, homme de peu de foi ?

Téléphas        Evidemment.

Xanthippe        Alors, laisse-moi préparer ma soupe.

Xanthippe disparaît dans la maison.

<= Acte 1 – Scène VI                                                           Acte 1 – Scène VIII =>

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

Publicités