Acte premier – Scène II

par Georges Grammat

Entre, par la droite, un vieillard famélique sous un manteau gris et rapiécé, et portant à la main une tablette et un stylet : Movoros, le sycophante-huissier. Pélopidès le regarde en souriant. Movoros regarde Pélopidès, d’un œil torve, puis va frapper à la double porte.

Movoros        Eh ! Téléphas !

Un temps.

Movoros        Par les Dieux ! Téléphas, ouvre.

Un temps. Pélopidès se lève et se dirige vers la droite.

Movoros        Eh, toi…

Le jeune homme virevolte.

Pélopidès        Moi ?

Movoros        Je ne te reconnais pas. Tu n’es point d’Athènes. Un étranger, hein ? Un métèque, sûrement. Je devrais te dénoncer.

Pélopidès        Tu le devrais, en effet, Movoros. 

Movoros amorce un mouvement de recul.

Movoros        Par tous les Dieux, tu me connais ?

Pélopidès        Hélas, oui, vil dénonciateur de voleurs de figues.

Movoros        Economise ta salive. La flatterie n’agit pas sur moi. Dis-moi, dis-moi, que cherches-tu dans les parages ?

Pélopidès        Des figues à voler, évidemment.

Movoros        Me nargues-tu ? Je t’ai vu toucher l’olivier.

Pélopidès        Par Zeus ! Je l’avais pris pour un figuier.

Movoros ricane, méprisant.

Movoros        Te crois-tu spirituel ? Qu’as-tu à rôder par ici ?

Pélopidès        Malfaiteurs et sycophantes rôdent, mon bon. Moi, je me promène.

Movoros        Tu oses m’insulter ?

Pélopidès feint l’étonnement.

Pélopidès        Serais-tu donc un malfaiteur ?

Movoros        Par Hadès ! Je ne sais ce qui me retient…

Pélopidès        Ta lâcheté.

Les deux hommes se regardent et puis Movoros baisse les yeux et répond d’une voix sourde.

Movoros        Infortuné que je suis. Tu dis vrai.

Pélopidès        Je me nomme Pélopidès, fis de Poniros, du dème de Kalamata. Note vite mon nom sur tes tablettes et cours me dénoncer.

Un temps. Pélopidès avance sur le petit homme figé.

Pélopidès        Qu’attends-tu ? 

Movoros note sur sa tablette, sort en courant du côté gauche non sans échapper son stylet qu’il revient chercher avant de repartir aussi vite. Pélopidès le regarde fuir en souriant puis sort, à son tour, du côté droit.

<= Acte 1 – Scène I                                                                Acte 1 – Scène III =>

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

Publicités