Acte deuxième – Scène XXII

par Georges Grammat

Atticos        Curieux, un esclave qui commande.

Entre Pyrrhine, en tunique verte, boitillant.

Pyrrhine        Etes-vous tous devenus déments, à fuir ainsi dès mon arrivée ? Va-t-on m’expliquer ce qui se passe ? Ma gorge brûle. Donnez-moi quelque eau fraîche.

Mais déjà Téléphas emplit une coupe à la fontaine et l’apporte à Pyrrhine qui s’est écroulée, à l’ombre, sur le banc.

Pyrrhine        La maison est envahi d’esclaves, ceux de Scopos et de Vélonis, tous plus véhéments les uns que les autres, réclamant force vases à l’effigie de la vache. Qui diable a mis la ville et ma gorge en feu ?

Atticos        Agathon, le parasite, sous les ordres de Pélopidès, ma bonne.

Pyrrhine        Que me dis-tu, l’esclave ?

Atticos        Hermès soi-même… et nul autre.

Pyrrhine        Que me chantes-tu là, ivrogne ?

Réapparaît Pélopidès au balcon, dans une attitude de statue, présentant une petite poterie en un geste gracieux.

Pélopidès        Pour te servir ! Bienvenue à toi, belle Pyrrhine. Serais-tu tentée par des grives au miel ?

Pyrrhine        Des grives au miel !

Apparaît Xanthippe.

Xanthippe        Monte donc, chérie. La friture empeste ; elle te rappellera des souvenirs.

Pyrrhine monte l’escalier en clopinant.

Pélopidès        Tu boîtes, Pyrrhine, ce me semble.

Pyrrhine        Ce fichu escalier, tantôt.

Pélopidès        Ta curiosité… plutôt ?

Pyrrhine        Par les Dieux ! Comment sais-tu cela ?

Pélopidès        La divination est d’essence… divine. Ne fais pas attendre la grive.

Les femmes entrent et Pélopidès les suit.

Téléphas        Aide-moi donc à fermer les portes, Atticos. Je ne vendrai plus rien aujourd’hui.

Atticos        Oui, mon bon, mais, demain ?

<= Acte 2 – Scène XXI                                                      Acte 2 – Scène XXIII =>

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

Publicités