Acte deuxième – Scène XIII

par Georges Grammat

Entre Atticos du côté gauche, soufflant comme un phoque, qui tend le bras en direction des partants.

Atticos        Attendez ! Attendez !

Atticos reste figé un moment, bras tendu puis va s’asseoir au bord de la fontaine où il s’asperge le visage.

Atticos        Agathon… Avec l’esclave de Téléphas… Que veut dire ce mystère ?

Il va frapper sur le battant ouvert de la porte.

Atticos        Téléphas ! Xanthippe !

Un temps puis, soufflant, il grimpe l’escalier, jette un œil à l’intérieur, se fige de nouveau, bras écartés puis pivote et se cache les yeux.

Atticos        Misérable que je suis !

Atticos rejette un œil à l’intérieur puis s’en écarte de nouveau, horrifié.

Atticos        Ils sont là, tous les deux, l’un et l’autre alanguis… et Xanthippe dépouillée…et pourtant couverte de dignité, telle que les Athéniens l’admireront bientôt en emplissant d’huile leurs lampes… Différente de Pyrrhine… assurément.

Il regarde encre un peu et redescend, file à la fontaine où il s’asperge violemment.

<= Acte 2 – Scène XII                                                         Acte 2 – Scène XIV =>

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

Publicités