Acte deuxième – Scène XII

par Georges Grammat

On entend l’âne braire. Un temps. Apparaît Pélopidès, chapeauté et bâton en main. Toujours nonchalant, il regarde Agathon. Un temps. Il le tapote de son bâton.

Pélopidès        Agathon.

Agathon        Mmmm…

Pélopidès        Réveille-toi.

Agathon        Mmmm… Qui es-tu ?

Pélopidès        Un ami.

Agathon montre son dos à Pélopidès.

Agathon        Passe ton chemin, étranger. Les parasites ne comptent pas d’amis parmi leurs relations.

Pélopidès le jette en bas du banc et le chapeau roule à terre.

Pélopidès        Tu viens de t’en trouver un, Agathon.

Agathon        Par tous les Dieux ! Comment connais-tu mon nom ?

Pélopidès        N’es-tu point le parasite le plus couru d’Athènes ?

Agathon        Si fait…. Et maintenant, laisse-moi dormir, si tu te prétends mon ami.

Agathon regrimpe sur son banc, face à l’arbre. Un temps. Pélopidès rejette Agathon à terre, sort une fiole de sa tunique et la lui tend.

Pélopidès        Tiens ! Bois cela.

Agathon se rassoit, se passe la main sur le front et regarde la fiole, avec méfiance.

Agathon        Qu’est-ce … Qu’est-ce que c’est ?

Pélopidès        A première vue, cela ressemblerait à de la ciguë.

Agathon se redresse. Il semble chercher ses esprits et puis il retombe sur le banc. Un temps. Il se redresse.

Agathon        Par les Dieux tout puissants : de la ciguë ?

Pélopidès pouffe.

Pélopidès        En quelque sorte, ami, en quelque sorte…

Agathon regarde tristement Pélopidès et secoue la tête.

Agathon        En effet, tu es vraiment un ami. Donne ton poison à l’indigne Agathon.

Agathon arrache la fiole des mains de Pélopidès. Il boit.

Agathon        Adieu, étranger, je descends aux enfers. Toi, monte ces marches et salue Xanthippe de ma part.

Agathon retrouve un chapeau qu’il replace maladroitement sur son chef et ferme les yeux. Pélopidès va à la fontaine, pose chapeau et bâton, se rafraichit le visage, reprend chapeau et bâton et s’assied à la margelle. Un temps. Agathon hoquète, tombe à terre. Il ouvre les yeux, se redresse puis affiche un sourire béat en faisant un tour d’horizon. Il se lève et s’étire.

Agathon        Où sont les asphodèles ?

Pélopidès        Quels asphodèles ?

Agathon        Ne suis-je pas chez Hadès, au bord du Léthé ?

Pélopidès        Tu te trouves chez Téléphas, au bord du désespoir.

Agathon regarde autour de lui, voit le flacon qu’il saisit et hume.

Agathon        Que m’as-tu donc fait boire ?

Pélopidès        Le jus d’une plante : une décoction radicale contre les méfaits de l’ivresse.

Agathon        Seul un Dieu pourrait connaitre une telle plante. Comment la nomme-t-on ?

Pélopidès        Persil. Elle offre une troublante ressemblance avec la ciguë. Seule l’odeur de leurs feuilles froissées les diffère.

Agathon        Par Zeus !

Pélopidès        Invoque plutôt Dionysos ; il me l’a recommandée.

D’un pas for peu assuré, Agathon va jusqu’à la statue du Dieu puis regarde Pélopidès, avec quelque méfiance.

Agathon        Qui es-tu donc ?

Pélopidès        Hermès.

Agathon        Hermès, le messager ? Et Dieu des menteurs ?

Pélopidès opine. Un temps.

Pélopidès        Puis-je te faire confiance, Agathon ?

Agathon        Je ne saurais trahir. Dénigrer, certes…

Agathon sort un miroir de sa poche, se mire en replaçant son chapeau à sa bonne place, range le miroir puis tend un doigt vers l’étage.

Agathon        Connais-tu Téléphas, le potier ?

Pélopidès        Il m’a fait l’honneur de son amitié.

Agathon        Tu m’étonnes. Les Dieux… il ne fréquente guère.

Pélopidès        Je me suis présenté masqué.

Un temps. Agathon se gratte le menton.

Agathon        C’est le seul Athénien à me traiter de parasite et non point en parasite. Je ne sais si tu… ?

Pélopidès        Je te comprends : la nuance est flagrante.

Agathon        Vois mon aspect ! Je me suis fait rouer de coups pour avoir défendu son honneur d’époux. Téléphas sait me faire confiance. Qu’attends-tu de moi ?

Pélopidès s’assied à côté d’Agathon.

Pélopidès        Que tu l’aides, justement.

Agathon        Je suis ton homme.

Pélopidès        Tu connais, je crois, tout ce qui compte à Athènes.

Agathon        De Phalère au Pirée, sans oublier Kifissia.

Pélopidès        Cela suffira pour le moment. Viens-t-en que je t’explique.

Ils sortent du côté droit.

<= Acte 2 – Scène XI                                                           Acte 2 – Scène XIII =>

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

_

Publicités